Cela fait deux semaines que l’hiver a pointé le bout de son nez, avec une bonne chute de neige en automne. Les arbres avaient encore leurs feuilles.

1ere neige hiver

Pour en apprendre plus scientifiquement sur l’hiver, cliquez ici.

Nous nous sommes préparés à faire face aux futurs microbes, qui sont là lors de ces périodes hivernales. Mais je suis confiante. Cette année, j’ai trouvé de l’homéopathie en prévention, un complexe d’huiles essentielles. Nous nous en appliquons sur les poignets toute la famille.

Mais, jeudi dernier, lors d’un atelier de bols tibétains , avec l’école de maternelle de mon fils, je me suis bloquée le bas du dos, suite à 1h sur les tapis aux sols, et le poids des bols, car je les avais tous apporté.

présentation bols

Mes muscles se sont trop contractés et avec le froid et ma faiblesse d’hernie discale en bas du dos, le lendemain matin, je ne pouvais plus lever ma jambe droite !!

Ce matin là, je me suis aussi réveillée suite à un cauchemar. Dans mes rêves, je sais qu’on peut le modifier et agir en fonction de ce que l’on doit comprendre.  Quand tout s’effondre autour de nous, il ne sert souvent à rien de s’accrocher à ce qu’il reste, mais au contre, de se laisser porter par ce mouvement. C’est pareil pour les rêves de chute dans le vide. Il vaut mieux accepter de descendre, et de changer de niveau, pour éviter de refaire ce rêve régulièrement….pour vous donner quelques exemples.

Les rêves nous apprennent des leçons de vie.

Nous disons bien “ la nuit porte conseils”. L’hiver a mis en évidence mes blessures!

Donc ce matin là, je n’étais pas du tout heureuse. Tracassée par ce cauchemar, souffrante par mes muscles, j’ai réussi à comprendre que c’est le blocage musculaire qui a bloqué tout le reste. Je me prends en main pour me masser, et prendre de l’homéopathie pour aider à la circulation sanguine, et la récupération musculaire…

Cela progressait plutôt bien, jusqu’à ce que mon fils déclenche une gastro entérite , trois jours plus tard, dans la nuit!

Je suis très sensible à tout, et les gastros, j’en suis très sujette. Chaque année, mes vidanges sont éprouvantes, voir même violentes. J’ai donc peur de l’attraper moi aussi.

Cette peur me tend nerveusement; Puis petit à petit, avec le manque de sommeil, mon nerf sciatique se bloque lui aussi.

Je suis dans uns souffrance telle que je me demande vraiment pourquoi est utile de vivre?

Ces pensées basses en vibration, je sais les reconnaitre, car j’ai déjà vécu une période de dépression avec idées de suicides. Je me blinde aussitôt et je me concentre sur ce que j’ai à faire.

Je suis en mode “rambo”. Centrée sur mon rôle de maman, Déconnectée de mes sentiments et de ma douleur aussi. Cela dura trois jours : nettoyage, lessive, soin des maux de ventre, dormir assis proche des toilettes, réconfort pour mes enfants, prévention pour le reste de la famille, mise en quarantaine de nous car anniversaire de ma petite sœur avec ma mère sous chimiothérapie, annulation repas de cantine d’école, remplacement à mon travail, annulation activité artistique….

Tout ceci m’empêche de me dé-tendre. Heureusement, cela  ne dura pas.

Il est très dur de relâcher ensuite. Derrière cette armure, ce sont amoncelés des larmes, des tas de larmes. J’ai encore peur, celle d’ouvrir le barrage! Mais en fait ,cela se fait naturellement, une fois que j’ai pu dormir et me reposer .

Je ne savais pas quoi vous dire car tout ceci, est loin d’être du bonheur!

Et au final, j’ai eu la chance d’avoir suivi mon instinct et mon amie Emily Chedanne, pour la découverte des huiles DôTERRA, il y a quelques semaines. Ce sont grâce à elles, que nous avons pu harmoniser et rééquilibrer nos corps. Cela a presque tué la gastro dans l’œuf. Pour moi, c’est exceptionnel: Je n’ai pas eu aucune vidange ! Par contre, tout n’a pas été réglé directement; j’ai quand même eu mal au ventre, en plus du reste, et la remise en forme dure toujours quelques jours.

Retrouvez ici mon article sur Des Huiles essentielles EXTRA.

J’ai aussi pris conscience d’une date anniversaire pour mon blocage de de dos. Cela fait 4 ans que cela arrive à la même période. Plus ou moins fort certes, mais toujours là.

Et en énergétique, nous savons que ces dates anniversaire sont importantes car la source de dysharmonie est toujours active.

Je vais pouvoir aborder mon auto-guérison sous un autre angle cette année.

J’ai pu aussi prendre conscience du fait que pour se dé-tendre, il faut d’abord comprendre le sujet de nos tensions. Cela va bien m’aider, pour accompagner mes clients lorsque j’ai ma casquette d’énergéticienne, harmonisatrice en énergie pour tous.

C’était une épreuve difficile. Foi en soi, Foi en l’univers, Foi en l’amour, Foi à trouver la lumière au bout du tunnel…

Ayez confiance en vous. Suivez vos intuitions. Agissez pour votre bien-être. Trouvez les personnes, thérapeutes, ou médecins, capables de vous accompagner sur le chemin de la guérison.

Soyez prêts à laisser derrière vous, ce qui vous rend malade.

Êtes- vous prêts ?

Cliquez ici pour découvrir Mon défi personnel