Lorsque nous gardons pour nous des émotions, des mots, des envies, des frustrations, des peurs, des angoisses, des joies, des larmes etc, cela reste en nous. Nous avons tous envie de ne pas blesser les autres et du coup, parfois, cela se retourne contre nous, car nous ne l’avons pas donné aux autres.

Voici une astuce qui vous permettra de poser par écrit tout ce que vous souhaitez dire à quelqu’un. “Ce que je veux te dire de mes émotions” est la base de tout bien être individuel.

 

Est ce que cela vous parle ? Garder tout pour soi et faire comme les cocottes minutes?

C’est évident mais en même temps, nous pensons souvent ou alors nous préférons imaginer, que ces émotions ne sont plus là.

En thérapie énergétique, il est dit que

” Tout ce qui ne s’exprime pas, s’imprime”.

 Quand nous conservons tout, cela s’intègre dans nos corps énergétiques. C’est ce que nous observons lors des lectures d’auras de nos clients, par divers agglomérats d’énergie. Cela crée des distorsions et cela a pour conséquence une perturbation générale de notre énergie et de notre bien être aussi.

Qu’entendons nous par émotion?

L’émotion est une expérience psychophysiologique complexe et intense avec un début brutal et une durée relativement brève de l’état d’esprit d’un individu.

Je compare souvent les canaux d’énergie avec les systèmes de plomberie des maisons ou bâtiments. Comment est ce que tout peut fonctionner correctement lorsqu’il y a des bouchons voir plusieurs obstructions de tuyaux? A votre avis?

Bon ! Avant que le blocage soit présent dans l’aura et oublié par la personne, faisant partie de son inconscient ou subconscient, nous avons la possibilité d’une part d’agir et d’autre part de réagir!

En général, il se passe un délai moyen de 48h avant que notre corps physique s’exprime, sauf  d’une part en cas d’accident ou d’autre part de choc émotionnel très fort.

Même si c’est intégré depuis longtemps en nous, cette lettre est toujours très utile et efficace pour notre bonheur et qui nous permettra de contrôler nos émotions. Cependant il existe 06 types d’émotions :

 
 

Comme lorsque nous faisons le ménage dans notre maison, il est nécessaire de trier, ranger, nettoyer et recycler.

C’est pareil pour notre être!

Je vous explique comment faire: tout d’abord, prenez une feuille de papier et couchez-y dessus tout ce que vous souhaitez dire. Il est préférable pour l’organisation de prendre une feuille par personne.

ce-que-je-veux-te-dire-libération-des-émotions

Exemple:   lettre à toi “…”        ou lettre à vous “….”

Puis écrivez tout ce que vous voulez…

Enfin, terminez votre lettre avec des mots positifs. Il y’ a toujours quelque chose de positif à dire même à la pire des  personnes, vous pouvez la remercier pour avoir mis en évidence vos blessures profondes non soignées! réalité profondre de nos émotions.

Je fais un aparté pour vous parler des blessures de l’être, Lise Bourbeau a répertorié 5 blessures principales existantes : l’abandon, le rejet, la trahison, l’humiliation et l’injustice. Vous pouvez retrouver plusieurs de ces ouvrages qui traitent de la guérison de ces blessures. Quant à celle qui nous font mal, nous allons essayer d’y faire face physiquement ( avec un corps à cette image), mentalement ( avec un vocabulaire qui s’y réfère) et avec des actes tout aussi contradictoires pour soigner ou éviter cette blessure. En soin énergétique, je traite cela avec les biophatons créés pour réharmoniser notre être en fonction de chaque blessure. Je développerai ces blessures de l’être dans un autre article. Jacques Salomé parle ici, en vidéo, d’une 6ème blessure pour lui qui est le sentiment d’impuissance, pour les blessures archaïques.

Puis, une fois votre lettre terminée, parfois en plusieurs jours et qui peut prendre plusieurs pages, être illisible, trouée si écrite avec colère, mouillée si remplie de larmes, etc…, je vous conseille de vous en débarrasser; comme lorsque vous jetez la poussière à la poubelle et que vous sortez les vieux meubles dehors!

Pour moi, en la brûlant, et en demandant à l’univers ( ou à votre dieu ou autre) de bien vouloir recycler ces énergies, le travail de nettoyage est effectué.

En résumé:

¤ prendre une feuille de papier

¤ écrire en titre à qui s’adresse le courrier (jamais réceptionné par la personne)

¤ exprimer à cette personne ou organisme ou autre, tout ce qu’on veut dire

¤ utiliser de mots positifs voir remercier si possible

¤ demander un recyclage de ces énergies en brûlant la lettre.

¤ profiter du bien être et de l’apaisement intérieur

¤ A faire et à refaire avec tous ! Abusez-en !

Voici une anecdote: Lors de mon travail d’opticienne, j’ai eu une cliente qui m’a clairement dit que depuis qu’elle a été cambriolée, sa vue avait changé et que depuis rien n’était pareil. Elle avait perçu comme un voile se poser devant ses yeux quand elle avait découvert les faits. Celle-ci vivait dans l’angoisse et la colère. Elle aurait pu dire que c’était sa maison qui avait été cambriolé, mais par sa formulation, celle-ci avait exprimé que tout était très personnel.

Malgré la nouvelle ordonnance médicale pour ses nouveaux verres de lunettes, ma cliente avait peu d’espoir. Je lui ai conseillé d’écrire aux cambrioleurs, tout ce qu’elle avait besoin de “dire” ou de “hurler” …(vous avez compris le principe). Quand celle-ci est revenue chercher ses nouvelles lunettes, sa lumière intérieure était plus claire et en outre, elle se sentait plus posée et elle n’avait plus besoin de parler de cet incident avec toute personne rencontrée ( la blessure intérieure ne saignait plus, elle était en phase de cicatrisation). Puis avec de nouvelles lunettes, une page se tournait aussi ! Bravo à elle !

Maintenant c’est à vous!

Libérez-vous ! Libérez vos émotions ! Éclaircissez votre être intérieur! Retrouvez votre lumière!

BRILLEZ, tout simplement!

Si cela vous a été utile, partagez et diffusez cet article.

Laissez vos commentaires ci dessous!

Merci! Au plaisir de vous lire!

 

Voici un article un peu différent pour poser ses intentions et pour s’auto-nettoyer énergétiquement. A faire régulièrement aussi 😉 !

 

¤¤¤¤¤

Partager l'article