Les égrégores de gros mots, qu’est-ce que c’est?

Egrégores gros mots

Un égrégore est comme un nuage invisible qui est formé par les énergies subtiles, perceptibles et invisibles de nos pensées, nos actes et nos mots. Rien que ça.

Il en existe de sympas sous lesquels nous nous sentons bien.

Et à l’inverse, il y a ceux qui nous font fuir, augmentent notre mal-être et nous rendent malades.

Pour obtenir plus de détails, je vous invite à vous plonger dans ces article qui traitent de ces sujets:  “tout savoir sur les égrégores et mon témoignage dansQuelle ambiance!”.  Cela peut vous faire une piqûre de rappel de vous immerger là !

Mais d’où vient cette idée d’égrégores de gros mots?

J’ai découvert lors de la lecture du livre “Mère”, (en lien affilié ici) qui est un enseignement spirituel de la forêt amazonienne avec Laurent Huguelit, qu’il existe des égrégores liés à nous et à notre passé.

mere laurent huguelitCela paraît évident quand on y réfléchit.

Aujourd’hui, nous créons des égrégores à l’instant T. Et pourtant, ils seront encore là demain.

Nous pouvons donc envisager que le passé a crée les égrégores du futur.

Et que nous créons ceux de demain.

Comme quoi, nous retrouvons l’idée que tout est lié.

 

Pourquoi parler d’égrégores de gros mots?

Chaque mot prononcé a une vibration différente.

“Tu es magnifique!”  est différent de “tu es moche”!”

Évident, non?

Et pourtant, ne faisons-nous pas nos phrases par la négation?

“ Ce plat n’est pas mauvais.” Alors que c’est plus fort en vibration de dire “ce plat est bon” ou “ce plat est savoureux” ou “ ce plat est succulent”.

Qu’en pensez-vous? Comment est-ce que vous vous exprimez? Comment votre entourage parle?

Prenez quelques minutes pour vous écouter parler.

Du coup, quand on apprend et qu’on comprend que tout ceci s’enregistre sur des égrégores ET que c’est comme cela depuis fort fort longtemps, j’ai envie de mettre un grand coup de pied à l’intérieur afin de dépoussiérer tout cela.

Et vous? Avez-vous envie d’améliorer notre bien-être général sur la planète?

Je vous présente un très gros mot, qui est utilisé aujourd’hui très régulièrement. Ce qui est surprenant, c’est qu’il a une connotation liée à l’exclamation, ce qui est à l‘opposé de son sens étymologique.

L’égrégore du mot symbolisant: trahison, abus, viol et violence.

La “Madre” nous indique que les gros mots font partie de notre langage courant.

Cela est courant et pourtant c’est terrifiant quand on fait le lien entre les égrégores et la puissance de mots prononcés.

Le mot qu’aujourd’hui, je m’interdit de prononcer, s’écrit P. U .T. A. I. N.  . Je ne veux même pas le prononcer ni l’écrire dans toute sa puissance Sad smile !

Il représente la trahison, les abus, les viols et les violences des hommes.

Prenons un exemple historique avec ce qui a été fait par les espagnols avec les incas, à un peuples, à ce continent au complet : hommes, femmes, enfants, la faune et la flore. Cela fait donc déjà un certain temps très long! Il y a encore énormément d’exemples effectué depuis des millénaires comme cela, sur divers continent, dans divers peuples. Il y en a encore aujourd’hui, masqué par de la fumée, dans les sillons de la 2nd guerre mondiale.

Il y a aussi liés ce mot, tous les systèmes mis en place pour abaisser les êtres humains:

Esclavages de peuples entiers, les bébés volés à leur famille, les places des femmes dans les sociétés dites modernes, les enfants travailleurs dans le tiers-monde, les prostitués de tout-âge de tout continent et tout pays, les obligations religieuses. Tout ceci est au service de certains hommes. D’où l’association à ce gros mot.

Ajoutons bien sûr, toute l’exploitation de la faune et de la flore, sur la planète!

Notre consommation excessive et aveugle pousse à exploiter sans aucune humanité, les animaux, la nature, les ressources terrestres ainsi que celles marines. Bien-sûr, l’esclavage e l’exploitation d’humain est liée à cela aussi Sad smile !

Je ne parle même pas de la pollution atmosphérique:

Bombes atomiques et aussi pollution plus pernicieuse : tous les satellites. Des véritables déchets d’humain !

J’essaie de synthétiser et de vous montrer des exemples parlants afin que vous preniez conscience de toute l’horreur liée à ce gros mot. Il y en a malheureusement énormément…

Je ne veux pas attiser les basses vibrations et je vais donc arrêter d’en parler.

Il est important pour moi aujourd’hui, de tout faire  pour nous en extirper.

Alors dès maintenant. A cet instant-même! Je vous demande de couper en mille morceaux cet égrégore! OUI OUI, ALLEZ-Y !!!

NE prononcer PLUS ce gros mot! FAITES- le savoir autour de vous!

PURIFIONS notre passé en étant pro-actif sainement aujourd’hui!

ASSUMONS qui nous sommes!

Nous sommes des humains en recherche de bonheur, de paix, de liberté et d’amour inconditionnel pour tous!

NETTOYONS les erreurs de nos ancêtres sur notre arbre généalogique de l’humanité car nous en faisons tous partie.

MODIFIONS notre vocabulaire!

Et pour aller encore plus loin, je vous invite à lire mon article Comment pardonner en 2 étapes avec l’enseignement de la Terre-Mère dans le livre!

¤¤¤¤¤¤

Pour ma part, en tant qu’énergéticienne, j’ajoute des éléments pour faire passer cet égrégore bas en énergie à un égrégore excellemment beau.

“Si cela est autorisé par l’univers, je place sur cet égrégore spécifique de gros mot, un convertisseur à énergie, afin qu’avec chaque nouveau mot prononcé, il en annule autant que nécessaire.

J’associe le pouvoir du numérique avec chaque clic et chaque partage de cet article à la transmutation d’énergie de ce gros mot en une énergie belle et positive.

MERCI ! ”

¤¤¤¤¤¤

Quoi qu’il en soit, partagez donc cet article.

Agissez pour nous.

Agissez pour notre planète!

MERCI MERCI MERCI !!!

¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Qu’avez-vous pensé de cet article?

Allez-vous modifier vos mots?

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Petit clin d’œil aux synchronicités de l’univers, lorsque cet article est prêt à être publié

pour la Journée mondiale de la Terre

😉 !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Partager l'article