Voici un nouvel article de partage sur le sujets des Citations inspirantes, écrits par des personnes que je rencontre.

partage expression illustration

Voici ses mots, voici les mots qu’Eva Lamarque nous partage:

“Aujourd’hui j’ai envie de m’exprimer, de me confier. Aujourd’hui j’ai envie de parler. Parler de moi. Parler de ce que je veux.

Ce n’est pas tous les jours faciles et la vie n’est pas toujours rose. Il y a des jours où je me sens bénie d’être ici et d’autres je me maudis.

Mais à qui la faute ? Personne, c’est juste mon discours intérieur qui prends parfois un peu trop de place. Mais c’est ok. Écrire me permet de me libérer.

Alors aujourd’hui j’écris. J’écris les larmes aux yeux, le cœur vide mais toujours la tête haute.

Dans un monde où la vulnérabilité est une faiblesse, où montrer ses sentiments s’appelle être une mauviette, je dis stop. STOP.

On m’a reproché d’être trop sensible. On m’a reproché de ne pas savoir “gérer mes émotions” car je pleurais.

On m’a reproché d’écouter mon corps, de suivre son rythme et de trop me reposer.

On m’a reproché de vouloir de l’amour, de la tendresse. On m’a reproché de vouloir me sentir aimée.

Par contre on ne m’a jamais reproché de trop donner.

Aujourd’hui mon cœur est lourd et vide à la fois. Ma tête est pleine et obstruée par des mauvaises pensées.

On m’a dit que je pleurais trop. Est-ce grave ? Est-ce grave de pleurer ? Est-ce grave d’être moi ? Est-ce grave d’exprimer ses émotions, de les partager ?

Aujourd’hui j’ai décidé de m’ouvrir à ma vulnérabilité, encore une fois. NON je ne me laisse pas aller, NON je ne suis pas faible.

J’ai entendu que c’est ceux qui n’ouvrent jamais leur cœur qui sont les plus peureux. Et cette phrase est restée dans ma tête.

Il faut du courage pour ouvrir son cœur, il faut du courage pour oser se livrer. Il faut du courage pour braver sa peur d’être rejetée, jugé, oublié.

Et mes larmes sont-elles signe de faiblesse ? NON. Si je pleure c’est que j’ai été forte trop longtemps.

Si je pleure c’est que ma force est en train d’être dévoilée. Je me libère simplement d’un lourd fardeau.

Dois-je me culpabiliser d’être qui je suis et de montrer mes ressentis ?

Aujourd’hui je vous avoue j’ai la haine. La haine contre ceux qui sont fiers de ne pas avoir de “cœur”. La haine contre ceux qui n’osent pas être eux et qui blâment ceux qui essayent.

Mon cœur est vide mais tiraillé.

Je suis hypersensible, je ne suis pas faible. Et ceux qui n’essaient pas de comprendre ce trait de caractère ne méritent pas de faire partie de ma vie.

Être hypersensible est une qualité. L’hypersensible ressent tout, ses sens humains sont juste très développés. Il se rapproche le plus de ce qu’est un ÊTRE humain.

Et ceux qui osent me reprocher cette sensibilité sont juste des faibles d’esprit que la société a conditionné.

Le masculin veut encore l’emporter. Tu es une femme ? Sensible en plus ? Faiblesse.

Aujourd’hui je m’ouvre à cette vulnérabilité qui fait de moi une femme forte, courageuse. Une femme qui n’a pas peur de montrer ses sentiments, une femme qui se bat chaque jour pour montrer qui elle est, qui ose être elle-même, qui lutte contre le jugement des autres.

Je suis cette femme au cœur tendre, je suis TOUTES ces femmes au cœur tendre, dont l’ego préfère s’écarter pour laisser place à la l’humanité.

Eva Lamarque 

–>  Retrouvez la sur Instagram : eva_lamarque

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Merci Eva pour ce partage.

Retrouvez ici des conseils et astuces pour comment vivre sereinement avec l’hypersensiblitié.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Qu’avez-vous pensé de cet article?

Déposez votre commentaire tout en bas de la page ;)!

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Partager l'article