Je vais vous parler d’un bon accrochage avec mon père. Un véritable clash entre nous !

Étant maman de deux enfants, jonglant avec  deux emplois, organisant les jours de vacances scolaires, avec les jours au centre de loisirs, et une vie de fille et de femme aussi, je fais de mon mieux pour tout gérer.

Donc cela commence, avec un bon cadeau pour un massage en institut de beauté reçu pour mon anniversaire. Ce sont des cadeaux que j’adore! Le lieu se situe à une heure de chez moi, car près du lieu de vie de mes sœurs qui me l’ont offert..Et proche de chez mes parents qui peuvent garder les enfants quelques heures.

Mais les horaires d’institut ne correspondent pas à mes jours de repos. Je dois donc trouver un jour de mes congés, et un jour où je peux faire garder les enfants par rapport à la disponibilité de mes parents vis à vis de mes neveux et nièces….Je dois aussi m’y prendre au moins dix jours à l’avance pour avoir de la disponibilité.

Donc, j’arrive au terme du bon cadeau ( à deux jours près), et j’ai enfin mon rdv. Mes enfants sont avec ma mère. Nous avons rdv le soir pour l’activité sportive de ma fille, donc avec un peu de marge de trente minutes, cela devrait aller.

Il est noté sur le site que le massage dure une heure. Si j’avais su dix jours avant le rdv du soir et que ma mère irait au cinéma en début d’après midi, j’aurai pris rdv plus tôt. Mais dix jours avant, j’ai estimé que prendre du temps pour passer du temps avec ma mère ou la laisser profiter de ma fille, était la meilleure horaire disponible.

agenda

MAIS pour un soin d’une heure, j’ai eu aussi droit à une présentation de celui-ci, de choisir l’huile de massage, un peignoir et des chaussons tout doux. Après avoir été rééquilibrée, car j’en avais bien besoin, j’ai eu un thé d’offert avec deux bonbons. Lors de la période de réhydratation et de dégustation, nous avons eu un échange sur comment prendre soin de sa peau. Les produits utilisés m’ont été présentés. C’était vraiment un bon moment pour moi, dans cet espace de bulle de bien être.

MAIS lorsque je suis sortie et que j’ai vu l’heure, cela faisait presque deux heures que j’y étais! Cela allait clasher avec ma famille qui m’attendait !

J’étais donc en retard pour l’activité sportive de ma fille. Même sans ralentissement sur la route, elle arrivera en retard. En passant la chercher chez mes parents, mon père était très en colère de mon retard.

Il m’a demandé, en criant, si j’aurai voulu cela quand j’étais petite?

Il m’a accusé , en non dit, d’être irresponsable.

Et pour ça, je ne suis pas du tout d’accord. Lui aussi, avec ses choix, il fait des erreurs.La dernière qu’il en a fait, il en était conscient et il n’a pas pris une enguirlandée par la suite !!

Puis, il m’a ensuite dit, quoi faire. Et je n’apprécie pas qu’on me donne des ordres.

Et là, même si je comprends sa position, je ne dois pas le laisser écraser mon énergie et m’affaiblir suite à cela, chose dont j’ai conscience aujourd’hui, lors de clash.

J’ai donc répondu, en criant, car cela a débordé, que je ne l’avais pas fait exprès, que je fais de mon mieux pour tout gérer, mais bien sûr, en criant tous les deux, nous ne pouvons pas discuter. Et puis, il n’a pas envie de m’entendre.

père

Pour lui, il faut être parfait. faire ce qu’on doit faire pour ses proches, quitte à se perdre soi même. Il a du mal à comprendre mon changement professionnel et mon burn out d’il y quelques années.

Je suis malheureuse de cette situation avec mon père.

Je pars rapidement car je veux quand même amener ma fille au sport. J’éclate en pleurs en voiture, puis je crie fort pour évacuer tout cela. Cela me remue temps que j’ai failli en vomir. J’ai du m’arrêter quelques kilomètres plus loin, pour prendre l’air et me reprendre.

Ma détente profonde d’il y a moins d’une heure est à des années lumières de maintenant.

Malgré tous mes efforts, avec ce retard trop important, ma fille refuse d’aller au cours.

Encore aujourd’hui, car j’écris cet article à froid, je ne vois ce que j’aurai pu changer. Pour moi, chaque chose était à sa place. J’ai senti une justesse des choses dans cette journée.

Ce que je veux vous dire, c’est que:

Lors de dispute, il faut comprendre le point de vue de l’autre.

Sans un changement de point de vue, et avec le respect de soi et de la personne avec qui nous sommes, nous ne pouvons pas trouver de point d’entente.

A l’image de talkie walkie réglés sur des fréquences différentes, il y aura toujours des non-écoutes, des non–entendus.

RESPECTEZ-VOUS  !   ECOUTEZ-VOUS  !

RESPECTONS- NOUS   !  ECOUTONS-NOUS  !

Et vous? Arrivez-vous à avoir de l’empathie pour les autres et ressentir leurs émotions?

pour découvrir mon défi, cliquez ici : https://l-univers-du-bonheur.fr/mon-defi-personnel/

Retrouvez ici comment ne pas être submergé par nos émotions , pour la plupart du temps!

¤¤¤¤¤

Partager l'article