Interview Rose-Marie Blum pour sa création de MALUNA, vêtements et doudous anti-grattage, spécialisée contre l’eczéma.

Découvrez ici en vidéo, ci dessous, ou en podcast notre entretien au sujet de la présentation de sa marque et pourquoi grâce à elle, elle a pu trouver un bout de bonheur, et pas que non plus !

Voici la transcription texte de nos échanges, Maluna et moi!

Ses coordonnées en fin d’article!

Alice: Coucou Rose-Marie!

Rose-marie Blum: Coucou Alice! Ça va?

Alice: Ça va bien, et toi?

Rose-marie Blum: Oui très bien!

Alice:Comment vas-tu?

Rose-marie Blum: Très bien! Pleine de projets, la santé va bien, impeccable! (rires)

Alice: Je suis ravie de t’accueillir pour cette toute première interview, pour l’univers du bonheur. Et, est ce que tu peux te présenter rapidement?

Rose-marie Blum: Alors, moi, c’est Rose-Marie Blum. Donc, j’ai travaillé longtemps dans la mode comme styliste et j’ai fait plein de créations pour les femmes surtout. Je travaille aussi pour le spectacle, je fais des costumes de théâtre.

Alice: D’accord,

Rose-marie Blum: J’ai deux enfants, dont la deuxième Pauline, elle avait un problème d’eczéma assez sévère et comme j’étais dans le textile “ j’ai dit: il faut que je trouve une idée pour qu’elle gratte moins; en tous cas qu’elle soit protégée quand elle gratte; qu’elle ne s’abîme plus la peau et qu’elle n’a plus d’infection.

Donc j’ai crée les vêtements pour les bébés et les enfants qui ont des problèmes de peau, avec des vêtements avec des moufles intégrées en coton. Et j’ai crée la marque Maluna, c’est comme cela que je l’ai appelé.

Je fais cela depuis trois ans maintenant.

Et en même temps, l’année dernière, j’ai commencé une activité de fleuriste parce que j’adore les fleurs depuis longtemps.

Alice: D’accord.

Rose-marie Blum: C’est un rêve de petite fille d’être fleuriste. Donc j’ai trouvé une boutique à Toulon et je vends aussi des fleurs. Donc j’ai deux activités maintenant. Voilà, ça c’est le côté professionnel. (rires)

Alice: Très bien! Au niveau des problèmes de santé, quand on ne connait pas au niveau de l’eczéma ce que c’est, est ce que tu peux nous expliquer un petit peu plus, comment c’était?

Est-ce que juste se démanger, c’est que “ça gratte un petit peu”.

Est ce que c’est plus grave que ça?

Pourquoi est ce que tu es arrivée à créer quelque chose?

Est-ce que tu peux nous présenter le problème, vraiment dans son ensemble?

Rose-marie Blum:L’eczéma, c’est souvent une maladie qui se déclenche quand le bébé a deux-trois mois. Cela peut être connecté avec des problèmes d’allergies aussi. Souvent le bébé a des problèmes d’allergie alimentaire, qui ne supporte pas le lait de vache, les noisettes, allergies aux poils des animaux.

Alice: Oui

Rose-marie Blum: Donc il y a plein de facteurs liés. Après comme tu sais que je suis très connectée dans tout ce qui médecines alternatives, et que pour moi chaque maladie a une origine émotionnelle.

Alice: Oui

Rose-marie Blum: Donc l’eczéma est une maladie qui est liée à la séparation, au rejet. Moi même, j’avais de l’eczéma aussi quand j’étais enfant, et même jeune femme seulement. Mon frère en a encore aujourd’hui beaucoup moins, mais jusqu’à trente-neuf ans. Donc je pense que c’est souvent quelque chose qui se transmet dans la famille, s’il y avait des choses qui ne sont pas résolues. C’est en partie génétique, biologique et énergétique.

Après voilà, le côté médical pour l’eczéma, cela peut être des plaques rouges qui suintent, cela peut être la peau très sèche, qui se casse, qui a des fissures, où il y a des saletés qui peuvent rentrer dans la peau et créer des inflammations.

Donc ou un eczéma sec ou un eczéma humide. Il existe deux formes. Cela peut varier aussi. De temps en temps, c’est plutôt sec, plutôt humide. Donc ce n’est pas facile à gérer.

Voilà, et c’est souvent en poussée. C’est pas toujours en crise. Souvent c’est après des pics de crises: si il y a un stress émotionnel, si il y a un contact avec un allergène important. Mais souvent, c’est quand il y a du stress. voilà, quand le bébé, il part pour la première fois à la crèche, ça c’est une forte chance que le bébé va faire une poussée d’eczéma; si il y a des dents qui sortent, ça c’est un stress pour les bébés.C’est des grosses douleurs. Donc là souvent, c’est accompagné avec des crises d’eczéma.

Donc, je vois dans mes commandes, il y a beaucoup de maman qui commande quand le bébé a douze, dix-huit mois, deux-trois ans, jusqu’à cinq ans. Ça c’est vraiment la période où les bébés sont les plus atteints d’eczéma.

Et après, souvent cela s’estompe pour beaucoup d’enfants; à partir de cinq ans, ça va mieux. l’eczéma recule. De temps en temps c’est asthme qui est lié aussi avec l’eczéma, qui prend le dessus. Donc c’est  le problème qu’à ma fille aujourd’hui. Elle a 7 ans.

Alice: D’accord.

Rose-marie Blum: Elle n’a presque plus d’eczéma mais elle a un peu de problèmes d’asthme. Donc si elle a du stress, trop de poussières, trop de contact avec les animaux, elle recommence à moins respirer. Et par contre, le grattage, c’est heureusement fini!

Voilà, pour le bébé qui gratte: le problème c’est que, comme c’est un bébé, on ne peut pas dire “arrête de gratter”,parce qu’il ne comprend pas ou qu’il ne veut pas comprendre aussi. Et pour le protéger, voilà, il faut faire un système de protection avec des couches de tissus pour que le bébé, il ne puisse plus se blesser et surtout dormir la nuit. Parce quand il gratte, il se réveille en général, deux-trois la nuit. Donc il pleure à cause de la douleur parce que ça fait mal de se gratter jusqu’au sang. Après la maman doit se lever pour faire des pansements, désinfecter, mettre les crèmes.

Donc l’eczéma, c’est une maladie qui atteint toute la famille parce que la vie familiale, elle est complètement perturbée avec un enfant malade.

Surtout, on ne dort plus la nuit, c’est très fatiguant pour tout le monde, surtout pour les bébés. En plus, il y a un ralentissement de la croissance de l’enfant parce que l’hormone de croissance se fabrique pendant le sommeil. Et ces bébés là sont souvent un peu plus petit que les autres, parce que justement, ils ne peuvent pas grandir et se développer normalement.

Alice: Oui

Rose-marie Blum: Donc c’est vraiment un problème plus vaste qu’on croit. Ce n’est pas juste une petite gratouille. C’est plus compliqué que ça.

Alice: Cela fait mal, cela engendre des problèmes sur soi et pour toute la famille.

Rose-marie Blum: C’est ça.

Alice: Et pour l’avenir aussi, sur la croissance, même si on peut peut être récupérer après, c’est vrai que c’est quand même mieux de pouvoir dormir et faire ses nuits.

Rose-marie Blum: Oui.

Alice: Ce sont de vêtements que tu proposes dans Maluna? Quelle est la gamme de Maluna?

Rose-marie Blum: Oui ce sont des vêtements.

Alors, il y a un pyjama, ça c’est de la naissance jusqu’à cinq ans, je le propose. C’est tout fermé avec des moufles qui sont doublées en coton bio, toutes les coutures à l’extérieur. Tout est vraiment fait pour que ce soit comme un cocon pour les bébés. Un col assez prêt du cou pour que l’enfant ne puisse pas glisser la main entre le col et la peau pour entrer le bras pour gratter. J’ai mis six mois pour le mettre en place avec ma fille parce que ce n’est pas ci évident. Elle avait toujours trouvé un moyen de rentrer le bras. En même temps, il ne faut pas trop serré parce qu’après ce n’est pas confortable. Donc il faut un juste milieu.

Alice: Bravo!

Rose-marie Blum: Après, j’ai fait une petite veste. C’est plus pour la journée ou quand l’enfant n’est pas trop en crise. Voilà, ça c’est pratique parce que pour la crèche, par exemple, on peut le mettre dans le sac si le bébé fait la sieste, on peut vite mettre la petite veste. Après on l’enlève.

J’ai fait les leggings aussi avec les pieds intégrés, pareil. Çà, ça peut être pour la journée comme un collant ou la nuit comme un bas de pyjama, parce que les bébés ou les jeunes enfants, ils remontent le bas de pantalon pour gratter le genou ou l’arrière du genou, les chevilles. C’est les endroits classiques où ça grattouille.

Alice: On entend beaucoup d’expériences de grattages quand tu parles comme cela. (rires)

Rose-marie Blum: (rires) Et oui, c’est quatre ans de grattages intenses. Donc, tous les jours, quand c’est vraiment en crise, c’est presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre, donc je sais et je connais le désespoir de parents.

Cela fait mal de voir son enfant se gratter et qu’on n’arrive pas à le soulager.

Donc, je sais que quand j’ai commencé à mettre en place la veste, c’était assez magique: dès que je mettais la veste, Pauline arrêtait de gratter. Parce que c’était comme quelque chose dans sa tête “ ça y est, je suis protégée, je suis bien”, et l’envie de gratter s’estompe.

Et je sais de moi-même pourquoi… quand, j’avais de l’eczéma sur les mains, je mettais de la crème et j’avais des gants en coton. Et dès que je mettais mes gants en coton, je n’avais plus en vie de gratter. C’est vraiment quelque chose çà! C’est comme une deuxième peau, en fait, je pense. C’est une sorte de protection. On se sent protéger et voilà, la tête, elle passe à autre chose en fait.

Alice: Tout à fait, c’est relié à notre bulle énergétique qu’on rajoute physiquement comme une seconde peau pour nous. Tout à fait.

Rose-marie Blum: C’est çà, exactement!

Alice: Mmm (d’accord toutes les deux en même temps, sur la même longueur d’onde)

Rose-marie Blum: Rose-Marie; Par contre en coton! (rires)

Alice: En coton, exactement qu’on voit!

Rose-marie Blum: Celle là, elle est bien visible ( rires échangés). Et après, ce que moi, j’ai constaté aussi, c’est que mes vêtements Maluna, ce n’est pas une solution miracle; c’est un accompagnement pendant les crises, pour soulager l’enfant. Après moi, je fais aussi les traitements homéopathiques avec Pauline, on a fait des cures thermales. Donc ça, ça a très bien fonctionné à Avène, pendant trois semaines. On a fait ça deux fois, donc une fois par an. Et ce qui marche très bien, aussi ce que j’ai remarqué, c’est des soins énergétiques et le magnétisme.

Çà c’est vraiment quelque chose, qui en tous cas pour moi…. à l’époque, c’est une magnétiseuse qui m’a enlevé mon eczéma en cinq séances, et je l’avais pendant vingt-huit ans quand même! Donc voilà c’est des choses aussi….

Après, pour tout ce qui est des crèmes, il faut toujours bien hydrater la peau. Même moi aujourd’hui, je dois toujours mettre la crème sur mes mains, le matin, le soir, sinon elles sèchent trop vite et ça risque de faire des fissures à nouveau. Donc, on a la peau sèche en général, et c’est, ça reste à vie, on va dire. Il faut bien mieux hydrater que quelqu’un qui a la peau grasse, et puis voilà.

Après, je dis pas, les crèmes cortisones, c’est vraiment en crise aigüe pour soulager ponctuellement. Cela peut être une solution aussi. Mais je dis vraiment ponctuellement parce que mon constat personnel, j’ai constaté que quand je mets trop régulièrement au début, parce que cela marche très bien, c’est très efficace; mais le problème, c’est que si on met trop souvent, le corps de l’enfant s’habitue et il réclame. Et cela re-enflamme. Et en fait, moi à l’époque, j’augmentais les doses de cortisone parce que cela ne réagissais plus et après c’est un cercle vicieux. Et après, cela peut créer des problèmes. Donc, c’est une grande aide ponctuelle parce qu’en quarante-huit heures, il n’y a plus d’inflammation,. Mais voilà, il faut vraiment le faire ponctuellement et pas à chaque rougeur et tout çà parce que c’est quelque chose qui a un impact sur le corps.

Alice: Oui, il faut le faire avec parcimonie.

Rose-marie Blum: C’est çà.

Alice: Et il faut aussi traiter la source tout à fait.

Rose-marie Blum: C’est ça. Il faut surtout traiter la source. Ces crèmes-là, c’est un outil d’urgence on va dire, quand il y a vraiment le feu partout, il faut traiter. Et après, il faut quand même aller à la source. Comprendre pourquoi il y a cette maladie, quelle est l’origine?

Alice: D’accord. Au niveau de tes vêtements, tu nous as parlé du coton bio. Est-ce que tu peux nous parler un peu plus de la matière? Est-ce que tu as un label?

Rose-marie Blum: Alors, j’ai le label GOTS., c’est le label pour tout ce qui est d’origine biologique: la culture du coton. Il faut aussi que pendant la fabrication du coton, ce soit un atelier agrée…le coton ne soit pas en contact avec d’autres rouleaux de tissus qui ne soient pas biologiques. Voilà, ça, c’est les chartes assez strictes.

Et puis, j’ai une finition qui est très douce. C’est très très doux sur la peau. Donc après, je n’ai pas de choses dans le tissu: pas de produit, pas d’huiles essentielles, les choses comme ça. C’est vraiment du pur coton.

Voilà parce que justement; tout ce qui est, même des huiles essentielles, il faut faire un peu attention pour le bébé, ce sont des enfants qui sont allergiques souvent. Cela peut créer des réactions; IL faut que ce soit le plus neutre possible, pour pas qu’il y est de réaction entre la peau et le tissu.

Alice: D’accord. Où est-ce qu’on peut trouver tous tes produits de Maluna?

Rose-marie Blum: Alors, j’ai un site web. Il y a deux adresses qui vont au même site : www.malunadoux.com et aussi www.maluna-eczema.fr .C’est mon site personnel pour la marque.

Je vends aussi sur le site web Bébé au naturel. C’est un grand site de puériculture, aussi pour la femme, pour toute la famille, pour tout ce qui est un peu biologique. Et après, je vends aussi  à la boutique à Toulon “Maluna, ma tribu et moi”.

Donc il y aussi les vêtements Maluna et les doudous Maluna.

Parce que je fais aussi des doudous apaisants!

Alice: Mais c’est super!

Rose-marie Blum: Oui (rires). Un doudou anti-grattages aussi “Phil’ours”.

C’est une petite marionnette qui peut faire bouillotte avec les grains de lin bio à l’intérieur, Elle a un patch. Le petit nounours a un patch en velcro , avec le côté bouclette sur le dos.

Ça, j’ai appris ça dans les hôpitaux. C’est une façon de soulager les démangeaisons en se grattant avec cette surface de velcro à bouclettes sur l’endroit où ça gratte sans abîmer la peau. Parce que c’est un peu rugueux et en même temps, les bouclettes arrondies ne laissent pas de trace sur la peau. Cela n’abîme pas la peau mais cela enlève la démangeaison.

Et donc, ce petit nounours Phil’ours, il a ça sur le dos! Donc voilà, le petit Phil’ours a besoin qu’on lui gratte le dos, cela peut être un moyen ludique, plutôt que de dire “arrêtes de gratter”, c’est plutôt nounours qui dit “ j’ai envie que tu me grattes mon dos”. Cela détourne l’attention et c’est une petite marionnette.

Donc souvent pour les bébés, les doudous sont vivants, cela passe mieux que doudou dise “il faut pas trop gratter et il vaut mieux gratter son dos” que si c’est maman qui le dit, souvent ça fait un blocage. (rires)

Alice: C’est une excellente idée!

Rose-marie Blum: Merci beaucoup!

Alice: On extériorise ce qu’on a sur soi pour le mettre sur la marionnette ou sur le doudou, et lui même, va tout transformer pour être bien! C’est vraiment une excellente idée!

Rose-marie Blum: Merci Alice!

Voilà Phil’ours est un hommage à un très bon ami à moi qui s’appelle Philippe qui était très important pour moi. Il ressemble un peu à un ours, donc je lui ai attitré le nom Phil’ours! (rires) Voilà!

Alice: C’est parfait! Très bien. Est-ce que tu peux dire que grâce à Maluna, aujourd’hui tu as rejoins l’univers du bonheur, comparé à quand tu as démarré: sans dormir, dans un monde de grattages incessants?

Rose-marie Blum: Ah oui totalement! Déjà, de voir ma fille comme elle est aujourd’hui, sans eczéma, beaucoup plus joyeuse, moi également. Cette marque Maluna, cela me permet d’avancer dans ma vie, de créer quelque chose de positif, qui aide d’autres parents, qui a aidé ma fille et moi, et maintenant, plein d’autres parents qui ont le même soucis avec leurs enfants, donc c’est un vrai bonheur, voilà! Créer quelque chose qui est positif, et on avance, et on trouve des solutions. Tout à fait, oui!

Alice: Est ce que tu peux nous dire quel sera l’avenir de Maluna?

Est –ce que tu as des petites pistes à nous donner, après les doudous et les pyjamas?

Est-ce qu’il y aura d’autres créations?

Ou est-ce que c’est encore secret?

Rose-marie Blum: (rires) Non, ce n’est pas encore secret! Certainement, je vais créer, car à la base je suis créatrice. Donc, j’aime bien créer tout le temps des nouveautés, un univers qui s’agrandit. L’univers de Maluna, déjà avec la boutique à Toulon. J’ai envie que ce soit déjà avec la gamme Maluna, j’aimerai bien l’agrandir.

Il y a d’autres produits, que je fais, dont je n’ai pas parlé: c’est des bracelets en lithothérapie pour les femmes enceintes, les protections grossesses en bracelets avec des pierres semi-précieuses. Ensuite, je magnétise les bracelets pour donner l’ordre de protection ou le bracelet fertilité pour la fertilité ou le bracelet pour la féminité avec le bracelet déesse. Donc je magnétise, çà c’est pour les femmes.

Et voilà, j’aimerai bien que Maluna ne soit pas juste pour le bébé et la maman, mais aussi après, à long terme, peut être pour toute la tribu! Voilà pour tout le monde, c’est ce que j’ai en tête.

Je voudrais aussi que Maluna devienne aussi un lieu où l’on peut se retrouver. Déjà la boutique, c’est un premier pas. J’ai d’autres idées derrière çà mais c’est trop tôt pour en parler.

Et quand on va chez Maluna, je voudrais que ce soit, comme quand on part dans un autre univers, un univers de bien être!

Alice: Je vois tout à fait, parce qu’O Pays d’Alice, c’est un petit eu ce qu’on fait aussi!

Rose-marie Blum: (rires) C’est ça! On est un peu des sœurs, Alice et Maluna.

Alice: Voilà, et Rose-Marie! (rires)

Rose-marie Blum: Voilà, c’est ça. J’ai des gens qui m’appellent Maluna, d’autres Rose-Marie, Marie-Rose..(rires partagées). Je réagis à tous les noms, tu vois?

Alice: Du moment, que c’est dit avec le cœur, on comprend !

Rose-marie Blum: C’est çà, exactement. Tout à fait!

Alice: Bon, est ce que tu vois quelque chose d’autres à rajouter?

Rose-marie Blum: Non, je pense qu’on a bien expliqué qu’est-ce que c’est Maluna, qu’est ce que je fais. Après voilà, si les gens veulent plus d’informations, ils peuvent me contacter sur le site web ou par téléphone, il y a le numéro dessus.

Alice: Oui, de toute façon, je mettre toutes tes coordonnées de toute façon, sur l’article ou le podcast ou la vidéo qu’on fera, tout à fait.

Rose-marie Blum: Super! En tous cas, je te remercie!

Alice: Avec plaisir!

Rose-marie Blum: Pour la première invitée d’une longue série d’interviews! Merci.

J’espère qu’on se verra bientôt aussi physiquement.

Alice: Oui, c’est sûr, que là c’est un petit peu compliqué ces jours-ci. On n’est pas à côté non plus.

Rose-marie Blum: Non

Alice: Mais c’est toujours un plaisir de se retrouver, oui.

Rose-marie Blum: Exactement. On pourra même faire des choses ensemble, qui sait?

Alice: Ah oui ?! (rires partagées) Tout à fait, oui, exactement.

Rose-marie Blum: Je te dis à bientôt, passe une belle journée et je te remercie encore pour cet interview!

Alice: Je t’en prie! Je t’embrasse!

Rose-marie Blum: Je t’embrasse aussi! Au revoir! (rires)

Alice: Salut !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Cliquez ici pour découvrir plus d’infos sur moi !

                                                      ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Pour contacter Rose-Marie Blum pour Maluna :

Par Mail : suivre le lien.

Par courrier : SAS Maluna 21 rue Emile Gimelli 83000 Toulon

Par téléphone : 04 94 30 59 14

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Partager l'article