Cet article parle de ma façon de profiter de la vie malgré des situations difficiles. Maladie, cancer, familles, peurs et amour aussi.

Cette année, ou depuis Noël dernier, il s’est passé beaucoup de choses. L’expression, “l’eau a coulé sous les ponts” est exacte !

Cela nous a permis d’être plus libre aujourd’hui.

Déjà, l’an dernier,je jour de Noël, mon beau-frère arrivait de l’hôpital suite à une opération pour déchirure rétinienne. C’est une question très importante car il est possible de perdre la vue. Pile à l’heure pour le repas en famille. Même avec un seul œil de valide nous étions heureux d’être tous ensemble. Aujourd’hui, il a retrouvé une vision correcte.

Puis, il y a eu les hospitalisation de ma mère pour problèmes gastriques, grosse fatigue..

Et l’annonce du cancer de son pancréas!

Noël, magie, amour, joyeux, epreuve, vie

Ce fut un tsunami d’émotions, de peurs, d’angoisses, de colère, d’incompréhension qui déferla sur nous tous.

Intuitivement, ma mère savait que quelque chose cloché !

Mon père n’y croyait pas. Mes sœurs et ma mère sont allées voir sur internet. Cela leur a fait très peur car en plus, d’être un cancers particulier, l’espérance de vie est très limitée.

De mon côté, je me suis branchée sur mes côtés guérisseur, thérapeute, chamane et expériences quantiques. J’ai accompagnée ma maman ,vers une libération des énergies coincées, bloquées d’elle même et aussi de son arbre généalogique. J’ai participé de ma personne, avec une séance de coiffure mnénoénergétique, très forte et nécessaire.

Je vous passe toutes les étapes d’accompagnements diverses et variées, qui lui permettent de continuer à profiter de la vie, sans douleur.

Durant les mois de cette année, nous avons eu peur de perdre notre maman. Nous avons du faire face à cette éventualité de façon très réelle.

Il nous ai apparu, surtout à moi, nécessaire de lui exprimer notre amour.

Le dire à haute voix:  “Maman, je t’aime”.

Le lui écrire…

Lui faire des câlins…

Lui parler de nos peurs…

Faire attention à ses choix et à sa santé, est devenue primordiale pour moi.

Nos obligations professionnelles ou notre bon vouloir, pour le gardiennage de nos enfants, pour moi et ma sœur, fut difficile. Moi, je voyais la nécessité qu’elle s’adapte à son nouveau rythme de vie. Ma sœur, quand elle, programme en fonction de ses envies et des activités des enfants. C’est pour moi compliqué.

Même si je comprend que cela lui change les idées, elle est soumise au rythme des autres, alors que d’écouter son corps est nécessaire pour guérir, selon moi.

Nous avons fêter les anniversaires, en se demandant si ce seront les derniers tous ensemble?

Tout cet état d’esprit a fait que cette année à Noël, nous étions tous très heureux d’être ensemble.

Nous avons profité du moment présent.

C’était un moment très doux !

Rien à voir,avec l’année où ma mère avait eu ses doigts écrasés dans une porte, où 4 sur 5 avaient éclatés sous la pression !

Bref, je remercie cette année pour nous avoir permis de faire face à nous même.

Merci de nous avoir permis d’être encore ensemble aujourd’hui.

Je vous conseille de vous parler entre vous, vous exprimer. Et ceci avant d’être confronté par force avec la douleur de séparation d’être cher à vos cœurs, de façon brutale ou longue.

Laissez moi vos commentaires, vos remarques, ci dessous.

Retrouvez ici la méthode pour vous aider à vous exprimer .

Cliquez ici pour découvrir Mon défi personnel

¤¤¤¤

Partager l'article